Paris-Bordeaux en 2h04, c’est la promesse faite pour le 2 juillet prochain.

Les voyageurs d’affaires peuvent commencer à comparer car bien au-delà de la ligne elle-même, le réseau peut changer la donne dans la course entre le train et l’avion.

L’inauguration de la LGV Tours-Bordeaux le 28 février dernier par le Président de la république a donné l’occasion de découvrir les nouveaux délais à venir des liaisons du TGV Océane sur tout l’Ouest de la France.

Le tronçon, qui ne sera ouvert à la circulation commerciale à grande vitesse que le 2 juillet, a en effet un impact largement élargi à toute la région. La connexion avec les Lignes Grandes Vitesses existantes entre Tours et Paris mais aussi et au-delà, Bruxelles, Londres, Strasbourg notamment, bouleverse la donne des déplacements professionnels. La fameuse toile d’araignée ferroviaire de la France prend ainsi un coup de jeune et peut rebattre les cartes dans l’arbitrage entre l’avion et le train. Les tenants de l’aérien argumenteront prix (en s’y prenant à l’avance), régularité. Ceux du train, éternel débat, souligneront facilité et porte à porte de centre-ville.

Pour avoir toutes les cartes, voici un rappel des futurs nouveaux temps de trajets…

  • Paris-Bordeaux : 2h04
  • Paris – La Rochelle : 2h26
  • Paris – Poitiers : 1h18
  • Paris – Angoulême : 1h 43
  • Paris – Bayonne 3h53

Au-delà, même si toute la ligne n’est pas en LGV, il y a également un petit coup d’accélérateur:

  • Paris – Agen: 3h10
  • Paris – Bayonne : 3h53
  • Paris – Pau : 4h09