Le nouveau format de Flying Blue

Les responsables d’Air France KLM ont présenté lundi le nouveau format de Flying Blue. En avril prochain, le programme de fidélisation évoluera en profondeur. Objectif : gagner en simplicité pour en faire le leader européen.

Frédéric Kahane, Directeur du programme de fidélité Flying Blue, Jean-Marc Janaillac, Pdg d’Air France-KLM, et Anne Rigail, Directrice générale adjointe client

« Simplicité » : tel était le mot d’ordre répété à l’envi par les responsables d’Air France KLM, à l’occasion de la présentation lundi du nouveau format de Flying Blue. Il est vrai que les méandres du programme de fidélisation d’Air France KLM – comme chez beaucoup d’autres transporteurs du reste – ont tendance à donner le tournis, y compris aux voyageurs les plus aguerris. « Aujourd’hui, si vous n’êtes pas un expert, vous subissez plus que vous n’agissez », confesse d’ailleurs Frédéric Kahane. Le Directeur du programme de fidélité Flying Blue d’Air France-KLM, estime même que « 50% des membres ne comprennent pas le fonctionnement du programme« . Et Frédéric Kahane de préciser que l’objectif de cette réorganisation consistait à rendre le fonctionnement si simple que l’on pourrait faire tenir les règles du programme au dos de la carte d’abonnement. Une ambition certes pas encore atteinte, mais les efforts finiront peut-être par payer avant la dématérialisation totale de la carte Flying Blue…

En faire le programme de fidélisation favori des voyageurs en Europe d’ici 2020

Deux années de travail et quelque 15 millions d’euros d’investissement ont été mobilisés pour repenser le fonctionnement du programme de fidélisation, améliorer sa lisibilité, et dès lors gagner en popularité. Depuis son lancement en juin 2005, Flying Blue a concerné pas moins de 31 millions de voyageurs, et revendique aujourd’hui 15 millions de membres. Insuffisant pour le groupe aérien, qui entend en faire le programme de fidélisation favori des voyageurs en Europe d’ici 2020.

Pour ce faire, plusieurs évolutions entreront en vigueur le 1er avril prochain. Le principal changement concerne le calcul des miles engrangés. Exit le ratio géographique : le nombre de miles gagné sera alors basé sur le prix du billet. Pour chaque euro dépensé, les membres Ivory, Silver, Gold et Platinum recevront donc respectivement  4, 6, 7 et 8 Miles.

 

L’autre virage majeur est baptisé XP – une référence assumée à l’univers des jeux vidéo. Ces nouveaux « Points d’expérience » détermineront donc le niveau d’adhésion du voyageur. Le statut Silver correspondra à 100 XP, contre 180 XP pour le Gold, et 300 XP pour le Platinum. Le calcul de ces points d’expérience joue là aussi la carte de la simplicité. En clair, cinq catégories de distance ont été définies, à ramener à la classe de voyages. « Nous sommes les seuls à faire, à pousser la logique à l’extrême », assure même Frédéric Kahane. Et comme un bon tableau vaut parfois mieux qu’un long discours, voici la nouvelle feuille de calcul qui entrera en vigueur le 1er avril prochain : Les points d’expérience « XP » font leur apparition dans le programme Flying Blue

En outre, la réservation de billet Prime sera aussi étendue à l’intégralité des sièges, et ce à bord des vols Air France, KLM, HOP !, Joon et Transavia. Une modification qui entrera en vigueur à partir du mois de juin. Pour l’heure, aucun changement n’est annoncé quant aux bénéfices offerts aux voyageurs en termes de service au sol.

Par Florian Guillemin

dans Voyages d’affaires.com