Skip links

Un point sur le Brexit

Le Royaume-Uni est officiellement de l’Union européenne. Quelles sont les formalités à remplir pour voyager et les subtilités de l’année de transition qui s’ouvre jusqu’au 31 décembre 2020. La rédaction du Quotidien du Tourisme a fait le point.

Les conditions d’entrée au Royaume-Uni ne changent pas en 2020

Pendant une période de transition qui finira le 31 décembre 2020, pendant laquelle l’ensemble des règles européennes seront toujours en vigueur au Royaume-Uni.

Dans les faits, les conditions d’entrée au Royaume Uni sont inchangées pour les Européens. Une carte d’identité ou un passeport en cours de validité suffisent. Le visa est inutile pour des vacances ou un court séjour.

Astuce : les voyageurs titulaires d’un passeport biométrique pourront continuer à utiliser les portails électroniques, évitant ainsi les éventuelles files d’attente aux guichets de l’immigration britannique.

Les transports se poursuivront sans perturbation

Les transports ne sont pas affectés. VisitBritain, l’agence nationale du tourisme britannique, a d’ailleurs pris la parole pour insister sur le fait que « les vols, les traversées en ferry, les autocars, les trains opéreront normalement ». Même ton rassurant du côté d’Eurostar : l’opérateur a « prévu de maintenir les services, horaires et conditions de vente après le Brexit ».

La carte européenne d’assurance maladie reste toujours valable

Les conditions ne changent pas non plus en cas de maladie sur place. Les ressortissants de l’Union européenne pourront continuer à présenter leur carte européenne d’assurance maladie en cas de consultation chez un médecin ou d’hospitalisation dans un établissement britannique

Pas de changement pour les voyages scolaires

Si vos enfants partent en voyage au Royaume-Uni : aucun changement là non plus. Les formulaires d’autorisation de sortie de territoire pour les enfants restent toujours valides

À la fin de quoi s’attendre à partir du 1er janvier 2021 ?

La période de transition doit s’achever le 31 décembre 2020 (sous réserve d’un éventuel report). A cette date, le Royaume-Uni et l’Union européenne devront avoir conclu un accord encadrant leurs relations bilatérales dans l’ensemble des domaines, en particulier la libre circulation des personnes et les échanges commerciaux. Le Royaume-Uni pourrait notamment modifier ses conditions d’entrée et obliger les ressortissants européens à présenter un passeport en cours de validité. La carte d’identité ne serait alors plus suffisante pour entrer sur le territoire britannique. Reste à savoir ce qui va sortir des négociations en cours.

Source

1+

Leave a comment